<<<

les poèmes qui

vendredi...
garde tes yeux...
toboggan...
où sont les secours...
qui est garni d’or...
tu as vu l’art...
la valse...
je me baladais...

vendredi
les trains m’emmerdent
cosmiques rails de fer
le soir
je les fraude

>>>

garde tes yeux
au sol
pour éviter qu’on te
crame les pupilles

>>>

toboggan
de la boue
dans le noir
sur mon cul

>>>

où sont les secours
les portes peintes
où sortir vert
je ne sais pas pourquoi
ni ce qui sera

>>>

qui est garni d’or
de l’intérieur
aucun n’est aussi riche
et tous sont si pauvres
qui est garni d’or
à l’intérieur

>>>

tu as vu l’art
c’est un comble à rat
sans queue ni tête

>>>

la valse
padi padou
n’est sûrement pas
ce qui mène ma vie

>>>

je me baladais
les pieds à vomir
dans des esprits
insondables

<<<